L’économie circulaire, au coeur de la conférence Powering the change

La conférence Powering the change to a circular economy s’est tenue du 15 au 17 novembre, à Adélaïde, en Australie. Le thème de l’événement : comment booster l’économie circulaire, en explorant ses opportunités.

C’était une première en Australie : une conférence entièrement dédiée à la mise en oeuvre de l’économie circulaire, réunissant acteurs industriels, décideurs politiques, experts et chercheurs… Veolia était partenaire de l’évènement.

 

Accélérer la transition vers l’économie circulaire

Si de nombreuses études ont démontré les bénéfices économiques de la transition vers un modèle circulaire (que le Forum économique mondial évalue à un trillion de dollars annuels !), l’enjeu est de réussir à libérer ce formidable potentiel. Comment inciter les institutions, les entreprises et le monde académique à entrer dans la boucle, et favoriser la création de synergies ? Comment, en définitive, accélérer le changement ?
 
Ce fut l’objet de la conférence Powering the change, organisée en partenariat avec le Disruptive Innovation Festival de la Fondation Ellen MacArthur. Au travers de keynotes, de tables rondes, de workshops et d’évènements de networking, des projets et travaux de recherche novateurs ont été présentés dans différents domaines : villes, bâtiments, chaîne alimentaire, plastiques, métaux précieux, déchets électroniques, eau, industrie manufacturière, bioéconomie, business models disruptifs,...
La conférence a aussi permis de connecter des participants issus de différentes disciplines et secteurs, dans le but d’encourager des partenariats durables entre les différentes parties prenantes. L’objectif : créer un véritable élan capable d’alimenter la transition vers l’économie circulaire.
 
Veolia était partenaire de l’événement. Acteur majeur de l’économie circulaire, le Groupe propose à ses clients des solutions innovantes et durables de gestion et de valorisation de l’eau, de l’énergie et des déchets, dans une optique de préservation et de renouvellement des ressources. Veolia démontre ainsi très concrètement, et à travers le monde, que l’économie circulaire peut créer de la valeur tant du point de vue environnemental que du point de vue économique et social.
 
Amélie Rouvin, Responsable de l’engagement Économie Circulaire à la Direction du Développement Durable de Veolia, a participé à plusieurs tables rondes pour partager la vision du Groupe. Elle a tout d’abord rappelé que l’économie circulaire est un objectif stratégique pour Veolia et expliqué comment le Groupe a intégré l'économie circulaire dans ses indicateurs de performance opérationnels. Elle est également intervenue sur la manière de lever les freins pour développer ce modèle dans l’économie australienne.
Elle a enfin échangé avec Kate Dryden et Simone Looi-Britton, que le nécessaire passage d’une échelle globale à une échelle locale.
Preet Brar, Directrice générale de Veolia en Australie du Sud et Territoires du Nord, a quant à elle évoqué la contribution du Groupe à un système alimentaire circulaire.
 
Pour avoir un aperçu des échanges de ces trois journées fructueuses, rendez-vous sur le site du DIF et suivez le hashtag #ThinkDif ou #PoweringtheChange sur twitter.
comments powered by Disqus