Économie circulaire : à la maison aussi c’est possible

Pas besoin d’être un patron de start-up, un inventeur ou un designer pour participer au mouvement ! Voici quelques pistes pour en appliquer les principes au quotidien.

Sans avoir besoin de se métamorphoser en Béa Johnson ‒ la mère de famille devenue une figure emblématique du mouvement Zero Waste ‒, chacun peut réduire sa production de déchets. Pour cela, gardez en tête la stratégie des trois R : réduire, réutiliser et recycler les déchets.

Réduire, d’abord, la quantité de produits susceptibles d’être jetés. Il s’agit ici de limiter le recours aux objets à usage unique (sacs en plastique, couverts jetables, capsules de café, etc.), de faire la chasse aux gaspillages, en particulier le gaspillage alimentaire, ou encore de fabriquer ses produits d’entretien et cosmétiques.

Réutiliser, ensuite, tout ou partie des produits en fin de vie. On jette trop facilement les objets usés ou les appareils en panne dont il suffirait parfois de changer une seule pièce. Pour éviter cela, plusieurs options s’offrent à vous :

- le réemploi : de nombreuses associations, des ressourceries, ou même des particuliers seront ravis de récupérer vos vieux vêtements, livres, jouets, appareils électroménagers ou électroniques en état de marche.
- La remise en état : ayez le réflexe d’apporter vos chaussures fatiguées chez le cordonnier, votre Smartphone endommagé dans un « repair café » et, pourquoi pas, apprenez à le réparer vous-même... Une communauté dévouée et active est là pour vous aider.
- La consigne : elle est de retour dans certains pays qui l’avaient abandonnée !

Recycler, enfin, les matériaux pour en faire de nouvelles matières premières qui serviront à fabriquer de nouveaux produits. Vous pouvez faciliter ce recyclage en triant soigneusement vos déchets (à la cuisine, mais aussi à la salle de bain) ; vous pouvez également recycler vous-même vos déchets organiques (déchets verts du jardin, restes de repas, litière du chat) grâce au compostage.

Consommer autrement

Si l’économie circulaire appelle à un changement des modes de production, c’est aussi une nouvelle façon de consommer.

La consommation responsable – l’achat de produits ou services plus respectueux de l’environnement et conçus dans des conditions sociales dignes – repose sur plusieurs principes : acheter uniquement quand c’est nécessaire, s’informer et faire certains choix, comme préférer les fruits et légumes de saison produits près de chez soi, le poisson issu de la pêche durable, les produits issus du commerce équitable, les aliments faiblement emballés, les vêtements en coton bio fabriqués en Europe...

Certaines personnes vont plus loin et optent pour des circuits de distribution alternatifs comme les ressourceries et les AMAP. Munis de sacs en tissu et de bocaux en verre, ils s’approvisionnent dans des magasins où il est possible d’acheter les denrées en vrac, acquièrent principalement des meubles ou des vêtements d’occasion, privilégient la vente directe...

Enfin, la consommation collaborative, qui rejoint sur certains aspects l’économie de la fonctionnalité (l’usage prédomine sur la propriété d’un bien), facilite par exemple le partage entre voisins d’une perceuse ou d’une machine à laver.

Les objets connectés sont-ils nos amis ?

Faire des économies d’énergie ou d’eau (voire produire de l’énergie ou récupérer l’eau de pluie) à la maison participe également à un mode de vie circulaire. Cela passe par l’adoption des bons gestes au quotidien et un équipement ad hoc (panneaux photovoltaïques, éolienne, écogénérateur, etc.).

Certains objets connectés peuvent s’avérer utiles dans la mesure où ils permettent de mieux maîtriser la consommation de ses équipements et d’optimiser le chauffage ou l’éclairage. L’idée est de s’adapter aux besoins réels et aux habitudes de l’utilisateur ainsi qu’aux variations de son environnement pour lui apporter seulement ce qui est nécessaire. Reste à distinguer ce qui tient du simple gadget (susceptible de faire grossir la montagne de déchets électroniques) de ce qui permet réellement de réduire sa consommation électrique ou d’eau.

comments powered by Disqus