Vide-greniers, brocantes et bric-à-brac : l’économie circulaire pour tous

Plutôt que de jeter ses vieux objets, pourquoi ne pas faire des heureux en les revendant pour une bouchée de pain ? Cette démarche écoresponsable a provoqué un peu partout dans le monde l’essor des vide-greniers, forme nouvelle d’économie circulaire à l’é

« Environ 50 000 vide-greniers sont organisés chaque année en France et leur nombre a beaucoup progressé depuis dix ans pour répondre à la demande. » Olivier Nass, fondateur du site vide-greniers.org, 2015.

Longtemps réservé à des industries telles que l’automobile ou l’immobilier, le marché de l’occasion a connu une expansion certaine ces dernières années en France. Une étude menée par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (CRÉDOC), en 2014, constatait que 75 % des Français avaient acheté un bien d’occasion au moins une fois dans l’année (ils étaient 60 % à le faire dix ans plus tôt). Aussi, 54 % des citoyens français déclaraient préférer faire appel à un réparateur pour leurs appareils électroménagers ou électroniques plutôt que d’acheter du neuf, tandis que 38 % d’entre eux reconnaissaient avoir fait de la « récupération » en collectant des biens dans la rue.

Chaque année, 50 000 vide-greniers et 18 millions d’utilisateurs sur Leboncoin.fr

Plateforme dédiée à l’achat d’occasion au sein de l’Hexagone, Leboncoin.fr est devenu le quatrième site Internet le plus visité du pays, et 18 millions de Français reconnaissaient avoir déjà vendu des objets d’occasion sur le site lancé en 2006. « Nous avons permis à 81 % des acheteurs d’avoir accès à des biens qu’ils n’auraient pas eu les moyens d’acheter neufs », confiait Antoine Jouteau, directeur général de Leboncoin.fr, en mars dernier au journal L’Alsace.
 
Mais sans s’en rendre compte, les Français expérimentent depuis longtemps une version informelle et IRL de ce célèbre site : les vide-greniers, les brocantes, les bric-à-brac. « Environ 50 000 vide-greniers sont organisés chaque année en France et leur nombre a beaucoup progressé depuis dix ans pour répondre à la demande », expliquait Olivier Nass, fondateur du site vide-greniers.org, à 20 Minutes en 2015. Soit une moyenne de 136 vide-greniers organisés chaque jour sur tout le territoire. Le plus célèbre d’entre eux, accessoirement le plus grand d’Europe, la braderie de Lille, avait d’ailleurs battu des records en 2015, en accueillant pas moins de 2,5 millions de personnes sur deux jours.
 

Amsterdam et Helsinki, villes « nettoyantes » grâce à leurs vide-greniers

Évidemment, la multiplication des vide-greniers se mesure à l’échelle planétaire. Aux États-Unis, elle prend des allures de record du monde avec le 127 Yard Sale, vide-grenier le plus long du monde puisqu’il s’étend du Michigan à l’Alabama sur 1 100 km. En Croatie, cela fait plus de 40 ans que la ville de Zagreb accueille l’un des plus vastes marchés aux puces d’Europe, tandis qu’à Tokyo, les vide-greniers sont devenus une sorte d’institution, apparaissant tous les week-ends à différents endroits de la ville (Shinagawa, Oedo, Yoyogi, Shinjuku).
 
À Amsterdam, ce sont plus de 750 stands qui s’installent un week-end par mois au NDSM, les anciens chantiers navals de la ville, à l’occasion du IJ-Hallen. À l’échelle du pays, tous les 27 avril, la tradition veut que la fête du Roi, fête nationale néerlandaise, se transforme en vide-grenier national où chaque citoyen peut occuper un petit carré de bitume ou de parc pour étaler les biens d’occasion qu’il souhaiterait vendre à bon marché. Une initiative similaire a été autorisée par la ville d’Helsinki en Finlande : le Siivouspäivä, le « Jour de nettoyage », dont la seconde édition a eu lieu en août 2017. « L’idée est de rendre le recyclage facile – la poubelle de l’un peut devenir le trésor de l’autre – tout en créant une culture urbaine dynamique et responsable. Siivouspäivä n’a pas d’organisation officielle, chaque participant est son propre organisateur. Tout le monde est responsable de son propre nettoyage », assure le site de l’Office du tourisme d’Helsinki. Alors, vous faites quoi le week-end prochain ?
 
EN SAVOIR PLUS
https://livingcircular.veolia.com/fr/innovations/une-silicon-valley-de-leconomie-circulaire-ouvre-pres-damsterdam
 
AUTEUR

Matthieu Rostac

comments powered by Disqus